Un exercice concret pour arrêter de fumer.

Un exercice concret pour arrêter de fumer.

Nous avons vu dans un précédent article que nos comportements sont motivés par des raisons qui sont souvent inconscientes. Au final, ce qui nous pousse à agir peut se résumer à deux choses : la recherche du plaisir et l’évitement de la souffrance.

Ceci explique pourquoi il est si difficile d’arrêter de fumer. On a appris à associer le fait de fumer, à un plaisir. Et le fait d’arrêter, à une douleur. Heureusement, il est possible de changer cela.

Dans son livre « L’éveil de votre force intérieure », Anthony Robbins donne des pistes pour modifier ses comportements et apporte donc des solutions pour celles ou ceux qui veulent arrêter de fumer. Il propose un exercice en plusieurs étapes que j’ai adapté pour une personne qui veut se libérer du tabac. Je vous conseille de le faire par écrit et surtout de prendre le temps de le faire (une vingtaine de minutes environ). Il est important de faire l’exercice en une seule fois. Le but de cet exercice est de modifier vos neuro-associations (ex : clope = plaisir) et ainsi modifier votre relation à la cigarette.

  • La première étape consiste à lister par écrit les raisons qui ont fait que vous avez toujours repoussé votre décision d’arrêter de fumer. Pourquoi est-ce « douloureux » pour vous d’arrêter de fumer ? Qu’est qui fait que vous procrastinez et que vous repoussez toujours au lendemain cette décision ? Peut-être pensez-vous qu’arrêter est très difficile et que votre corps est tellement accro que les symptômes de manque vont être horribles. Cela peut-être aussi par exemple : ne plus fumer, c’est davantage me confronter à mes problèmes. Penser à la prochaine cigarette me permet de focaliser sur autre chose que mes soucis. Lorsque je fume, je peux rêvasser et ne plus penser à mes problèmes. Arrêter de fumer c’est retirer cet écran de fumée sur ma vie… Il y a, dans la très grande majorité des cas, plusieurs raisons. Certaines sont plus faciles à découvrir que d’autres. N’hésitez pas à « creuser » en vous reposant plusieurs fois ces questions.

 

  • La seconde étape est de noter tout le plaisir que vous éprouvez jusqu’à présent dans le fait de fumer. Il est possible que vos réponses recoupent celles données à la première étape mais il y a aura aussi de nouveaux aspects qui devraient émerger. Vous avez forcément des cigarettes qui vous apportent un plaisir instantané (en plus de celles que vous allumez de façon automatique) : sensation de liberté, de détente, de récompense, …  Pour amorcer un changement durable, il faudra trouver d’autres façon de trouver ces sensations de bien être. On peut remarquer qu’arrêter de fumer peut amener déjà à certaines de ces sensations comme la sensation de liberté …

 

  • Pour la troisième étape, il s’agit de préciser les conséquences à venir si vous n’arrêtez pas de fumer maintenant. Il est important ici d’accéder à une « douleur ». Une partie de vous voudra sans doute faire rapidement cette étape pour éviter la tristesse, la honte, … Accrochez-vous, ces émotions sont une énergie qui va vous permettre de vous libérer de la cigarette. Accéder à elles en étant précis et élargissez votre réflexion à toutes les conséquences de votre tabagisme. Qu’est-ce que fumer va vous coûter, dans toutes les sphères de votre vie, dans un an, dans les 5 ou 10 prochaines années ? Si vous avez besoin d’inspiration pour répondre, jeter un œil sur ces deux articles : Fumer ou quand le corps dégénère et Le coût émotionnel de la cigarette. (Articles à paraître)

 

  • La dernière étape consiste à dresser tout ce que va vous procurer le fait de ne plus fumer. Cette liste doit vous stimuler émotionnellement : sensation de fierté, estime de soi réhaussée, … Qu’est-ce que vous allez faire avec ces années de vie en plus ? Là encore, il s’agit d’être le plus précis possible. N’hésitez à vous faire des petits films dans la tête du style votre fils qui vous dit qu’il est soulagé parce qu’il avait peur de vous voir mourir jeune, … Cela peut-être des choses plus simples comme rentrer chez vous, sentir l’odeur du frais dans la maison (qui a prix la place de celle du tabac froid).

J’ai fait cet exercice pour d’autres comportements que celui d’arrêter de fumer. Il met les choses au clair et surtout donne un sacré coup d’accélérateur à la motivation, élément indispensable pour arrêter de fumer. Faîtes le aujourd’hui. Si vous le faîtes demain, il y a de grandes chances que vous ne le ferez jamais.

Bonne pratique à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *